Sommaire

Les prothèses partielles prennent également le nom de prothèses unicompartimentaires ou unicompartimentales. Contrairement aux prothèses totales où toutes les surfaces articulaires sont remplacées, une prothèse partielle ne remplace qu'une partie de celles-ci.

  • Ce sont les hanches et surtout les genoux (partie interne) qui sont les plus concernés par ce type d'opération.
  • Elles ont l'avantage de permettre un rétablissement légèrement plus rapide puisqu'elles sont moins invasives que les prothèses totales..

Bien sûr, pour que la prothèse partielle puisse être envisagée plusieurs conditions doivent être respectées :

  • les parties qui ne seront pas remplacées doivent être saines ;
  • les ligaments de l'articulation doivent être intacts de façon à pouvoir jouer parfaitement leur rôle de soutien ;
  • le patient ne doit pas présenter de surpoids ;
  • le patient ne doit pas souffrir d'ostéoporose (fragilité osseuse) ;

Prothèse partielle de hanche

Dans le cadre d'une prothèse de hanche, s'il s'agit d'une prothèse partielle on ne remplacera que la tête fémorale.

Le cotyle, qui est la partie du bassin dans laquelle s'articule la tête du fémur, restera tel quel et seule la tête du fémur sera remplacée par une prothèse métallique. 

  • L'avantage de la prothèse partielle de hanche est de présenter moins de risques d'hémorragie et l'intervention chirurgicale est moins lourde qu'avec une prothèse totale.
  • De plus, elle permet de conserver une plus grande partie d'os, ce qui est toujours préférable.

Ce type d'intervention est proposé lorsque le patient présente :

  • une nécrose (destruction osseuse) de la tête du fémur ;
  • une fracture du col du fémur.

Prothèse partielle du genou

Au niveau du genou, la prothèse partielle consiste à ne remplacer qu'une seule partie de l'articulation le plus souvent la région interne (qui est la plus sujette à l'usure).

La prothèse se compose :

  • d'une partie tibiale qui recouvre la zone du plateau tibial qui est usée (plateau métallique recouvert de polyéthylène) ;
  • d'une partie fémorale (en métal) qui se place sur la zone articulaire située en face du plateau tibial remplacé.

Les autres parties de l'articulation (partie externe et articulation avec la rotule) sont complètement épargnées par l'intervention chirurgicale.

Pour réaliser une prothèse partielle du genou, outre les conditions imposées par toute pause de prothèse partielle, il faudra également s'assurer que la jambe n'est pas trop arquée.

  • La courbure de la jambe ne devra donc pas excéder 5° dans l'idéal.
  • La prothèse unicompartimentale ne sera jamais mise en place sur des articulations qui présentent une courbure de 10°.

Ce type de prothèse du genou convient aux patients de moins de 70 ans qui présentent une arthrose localisée, le plus souvent à la partie interne du genou, et dont la stabilité ligamentaire est bonne.

L'intervention peut se faire par chirurgie minimale invasive qui entraîne moins de traumatisme que la chirurgie standard.

Aussi dans la rubrique :

Types de prothèses

Sommaire

Définition et usages

Qu'est-ce qu'une prothèse ?

Modèles de prothèses

Prothèse partielle Prothèse totale

Autres dispositifs d'appareillage

Orthèses Attelles