Prothèse du coude

Écrit par les experts Ooreka

On choisira d'implanter une prothèse totale ou une prothèse partielle de coude en fonction de l'origine des douleurs et de l'état de santé du patient.

On distingue également :

  • les prothèses non contraintes, qui offrent une mobilité identique à celle d'un coude normal ;
  • les prothèses semi-contraintes, qui donnent moins de mobilité qu'un coude normal.

L'intervention est beaucoup moins fréquente que la pose d'une prothèse de hanche avec seulement 300 poses par an en France.

Il faut savoir que le coude se compose de trois articulations :

  • l'articulation entre l'humérus (os du bras) et le radius (un des deux os de l'avant-bras) ;
  • l'articulation entre l'humérus et le cubitus (l'autre os de l'avant-bras qui prend maintenant le nom d'ulna) ;
  • l'articulation entre le radius et l'ulna (les deux os de l'avant-bras).

Prothèse partielle de coude

La prothèse partielle de coude consiste à remplacer la tête du radius. Cette intervention est nécessaire en cas de fracture entraînant une instabilité du coude.

Grâce à ce type de prothèse, on peut reconstituer les deux articulations qui impliquent la tête radiale :

  • l'articulation avec l'humérus (huméro-radiale) ;
  • l'articulation avec l'ulna (radio-ulnaire).

Prothèse totale du coude

Les prothèses du coude, lorsqu'elles sont totales, remplacent l'ensemble des articulations du coude (prothèses huméro-ulno-radiales). Plus rares que les prothèses partielles, elles sont indiquées en cas :

  • de destruction de l'articulation extrêmement marquée, notamment au cours de maladies comme la polyarthrite rhumatoïde ;
  • de fractures importantes chez des personnes âgées.

La pose d'une prothèse totale de coude est pratiquée dans la mesure où le patient possède des ligaments solides (notamment le ligament latéral interne) et une masse osseuse suffisante au niveau du coude. Dans ce cas on implante une prothèse non contrainte.

La pose peut également se pratiquer sur les coudes ayant une atteinte ligamentaire ou une masse osseuse insuffisante, mais dans ce cas on aura une prothèse semi-contrainte.

Hospitalisation et rééducation

L'intervention se pratique sous anesthésie locale et dure deux à trois heures. Elle nécessite une hospitalisation de 4 à 5 jours, les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde étant hospitalisés la veille de l'opération.

Suite à la pose de la prothèse, les patients porteront pendant 2 à 3 semaines une  attelle. La rééducation sera intensive : elle durera deux mois et débutera 48 heures après l'opération.

  • Grâce à l'intervention, les patients retrouvent l'usage normal de leur coude avec une mobilité allant de 20 à 130° en flexion-extension (en pliant et en tendant le coude). Par ailleurs l'articulation ne sera plus douloureuse.
  • La durée de vie des prothèses de coude est d'autant plus faible que la prothèse est contrainte. Les prothèses semi-contraintes ont une durée de vie moyenne de 7 ans contre 20 ans pour les non-contraintes.

Remarque : en cas de polyarthrite rhumatoïde affectant les membres supérieurs et inférieurs, on opère, si nécessaire, dans l'ordre suivant :

  • membre inférieur : pied, hanche, genou ;
  • membre supérieur : poignet et main, épaule, coude.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !